Qu’est-ce qu’un écoquartier ?

Malgré l’absence de définition officielle, un « écoquartier » est un « morceau de ville » imaginé pour préserver et valoriser l’environnement dans lequel il s’érige, limiter la consommation en énergie et les rejets en gaz à effet de serre… La préservation de la planète et de ses ressources est un des premiers objectifs.

Un écoquartier applique les principes du développement durable et allie dans une même dynamique les piliers sociétal, économique et environnemental, dans le respect des générations futures. La conception d’un écoquartier a pour objectif de proposer une mixité sociale, générationnelle, culturelle et fonctionnelle dans un cadre de vie de qualité, tout en limitant son empreinte écologique et en minimisant l’impact de l’urbanisation sur l’environnement. Il a pour vocation d’être ouvert sur son environnement urbain et place au centre du projet les questions d’écologie, de solidarité et de participation des citoyens.

 

Selon le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, « un EcoQuartier est un projet d’aménagement urbain qui respecte les principes du développement durable tout en s’adaptant aux caractéristiques de son territoire ».

La notion de développement durable (« sustainable development ») a été utilisée et définie pour la première fois en 1987 dans le rapport Brundtland rédigé par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l’Organisation des Nations Unies, qui a servi de base au Sommet de la Terre qui s’est tenu en 1992.

Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.

 

Le saviez vous ?

Le préfixe « éco » renvoie au terme écologie, que son étymologie définit comme la science de la maison (du grec oikos : maison et logos : science). Dans le langage courant et selon le dictionnaire Larousse, l’écologie désigne « Les travaux relatifs à l’action des conditions physiques de l’environnement sur les êtres vivants (facteur abiotique) et sur l’action que ces derniers exercent en retour sur leur environnement » (facteur biotique).

 

Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.